Pourquoi rendre le handicap invisible ?

D’une façon générale, c’est ce que le marchand de rêves nous promet. C’est violent, mais c’est la vérité… Même avec tous les progrès de l’ingénierie médicale, le handicap se verra toujours.

Je vais encore parler des appareils auditifs, parce que c’est un sujet que je maîtrise plutôt bien. Mais les faits sont là, l’aide auditive invisible vantée par tous les commerçant du secteur n’est pas pour tout le monde.

Là où le commerçant vante la performance et la miniaturisation

Il convient de rappeler que la miniaturisation n’est pas non plus pour tout le monde ^^ Et oui, l’appareil auditif mini, les accessoires Bluetooth et tous ces gadgets dont on nous vante les performances nous font oublié que, ben non, on a pas forcément des doigts et la dextérité des chirurgiens !

Plantons vite fait bien fait le décor : plus l’appareillage (quel qu’il soit) est petit, plus tu n’en a pas besoin ! Tu me suis encore.

Et donc le mieux quand tu es mal loti ?

Dame nature ne t’a pas gâtée, moi non plus. J’ai passé les ¾ de ma vie à ne pas assumer et puis, le bout du tunnel : Et si je faisais quelque chose de positif de ma différence ?

Pour ceux qui me connaissent, il conviendra de rappeler que c’est grâce à mes 3 filles que j’ai pu cogité un peu. Car dans ma vie passée, je suis longtemps resté « le vilain petit canard ». Mais un jour, j’ai décidé de prendre le contre-pied de ce que m’avait donné la vie. Je te rassure, ce n’est pas si difficile que ça n’y paraît. Et si c’était ta bonne résolution pour 2018.Signe, Emblème, Logo, Handicapé, Amour, Coeur, Icône

 

« La différence entre ce que tu es et qui tu veux être réside dans ce que tu fais » inconnu

 

La différence, c’est aussi une question de regard

Oui et non ! Car en fonction du lieu où l’on se trouve, on ressentira des préjugés ou pas. Je t’explique ? Tu as un handicap qui se voit bien, genre « ami à roulettes ou aux oreilles bioniques les cheveux courts ». Et bien dans le métro, ça risquerait de se transformer vite fait en

« maman, elle a quoiiiii la dame ? »

Alors que lorsque tu vas dans un rassemblement associatif, avec tes potes comme toi, tu passeras facilement pour le « super héros qui a fait toussa dans sa vie ».

 

Devenir identique puis différent, c’est la vie

On a trop souvent du mal à accepter le regard de l’autre sur soi, c’est tellement vrai ^^

Alors que tour à tour on sera identique puis différent, nous avons tous peur de ce que nous ne connaissons pas. Dans ce cas précis, la peur s’installe. Depuis que je parle ouvertement de mon handicap, j’ai de moins en moins d’emmerde. D’arrêter un bel inconnu pour lui demander d’attraper le paquet de céréales tout en haut du rayon, c’est une situation anodine. D’arrêter un autre inconnu pour lui demander de répéter l’annonce du quai de train parce que l’on n’a pas compris l’est également. Le tout est de le faire avec le même sourire qu’avec le beau gars qui t’aidera à attraper le paquet de céréales tout en haut du rayon !

La philosophie de DECIBELLE est de faire que le bijou soit un mode de communication positif de son handicap

D’ailleurs, on commence à le savoir, nos bijoux de prothèses auditives attirent les curieux et font même des jaloux ! Il y a quelques jours, une dame est entrée par hasard dans ma boutique et m’a regardé attentivement (ça aurait pu être gênant pour certains). Elle s’est penchée pour regarder mon oreille puis m’a demandé :

« Mais ça tient comment votre truc là ? »

Et à moi de lui répondre que j’étais sourde mais que je pouvais l’entendre avec mon implant auditif.

Puis de lui expliquer que chez nous, les bijoux doivent pouvoir s’adapter au plus grand nombre ! D’ailleurs, elle s’est arrêté devant les bracelets manchettes. Je lui ai alors précisé qu’ici, les bijoux n’avaient pas de fermoir où qu’ils étaient en option. Pourquoi ? Car ils doivent pouvoir être utilisé par les personnes à mobilité réduite, tout simplement. L’objectif est de faire des bijoux « comme tout le monde » et de pouvoir les enfiler d’une seule main.

 

Les préjugés sont ce qui nous empêchent de voir au-delà de ce qu’il y a, à voir

Pour faire la différence, il faut accepter non pas son handicap… Mais accepter les préjugés que les autres peuvent avoir. Prendre sur soi et comprendre la peur des autres devant cette inconnue que nous lui présentons.

 

Et toi, quel est ton avis sur la question ? Qu’as-tu du mal à accepter au quotidien ?

 

 

 

Share this post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.